L’entraînement Qualitatif

Malgré l’évolution des méthodes d’entraînements, les croyances restent tenaces. Pour progresser, il faut …

« PLUS difficile, PLUS longtemps et PLUS de séances d’entraînements »

Et bien … non, pas forcement !

Pour les sportifs débutants comme confirmés, on peut envisager l’entraînement autrement …

Faire « MIEUX » plutôt que « plus ».

On parle alors d’entraînement « Qualitatif » plutôt que quantitatif.

Je ne considère pas que le « qualitatif » est mieux que le quantitatif car cela dépendra de plusieurs facteurs tel que : l’objectif à atteindre, le moment de la saison dans lequel on se trouve et surtout des aptitudes physiques de l’athlète. Certains athlètes préfèrent faire du quantitatif, d’autres du qualitatif et certain, un mélange des deux.

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les bénéfices et quels types de séances lorsque nous parlons d’entraînement « qualitatif ».

Le travail qualitatif peut se résumer en 2 mots :

Interval-training

Répétitions d’efforts brefs et intenses.

Fractionné

Découpage de la séance en sous ensemble de temps (ou distance) à des allures variées.

 

Les bénéfices

  • Amélioration de l’endurance de base
  • Amélioration de l’endurance anaérobie (capacité à maintenir longtemps un % élevé de sa VMA)
  • Amélioration de la consommation maximum d’oxygène (VO2max)
  • Amélioration des qualités physiologiques (cardio-respiratoire, cardio-vasculaire et musculaire)
  • Amélioration de l’économie de locomotion (technique et gestuelle)
  • Maintien de la motivation (séances ludiques et moins monotones)
  • Gain de temps (séances plus courtes)

 

Le principe

Lorsqu’un athlète pratique son sport toujours à la même allure et pendant une longue durée, il commencera à progresser mais finira très vite par stagner, voir régresser.
Pour résumé, l’organisme s’adapte, s’habitue à la routine de l’effort régulier et monotone et la fatigue ne cesse d’augmenter.

Pour progresser, le but est de « surprendre » l’organisme en l’obligeant à suivre différentes rythmes et allures lors d’une séance d’entraînement.

Il s’agit simplement de modifier les allures pendant une certaine période en aménageant à chaque fois une période de récupération.

 

Les types de séances

Pour toutes les séances aux différents seuils cardiaques finalement.

Voir l’article correspond la création d’une séance d’entraînement > Une séance d’entrainement

Par Pascal Oberson
Accompagnement & Coaching sportif

Toi & moi pour relever ton défi sportif !